Des robots cuistots à la tête des fast-food

 

Dans un futur proche, votre prochain repas de fast-food pourrait être préparé par un chef robot !

En octobre 2020, j’avais partagé un article concernant un robot nommé Flippy.

Flippy était un robot capable de cuisiner 19 plats différents, des hamburgers aux filets de poulet.

Flippy était également un excellent exemple de ce que j’appelle des mégatendances « Next-Gen » : l’intelligence artificielle (IA) et la robotique. Ce sont les tendances qui feront la différence dans le futur.

En 2020, White Castle la chaîne américaine de restaurants de hamburgers comptait 377 établissements répartis dans 13 États. Elle était sur le point d’ajouter des robots Flippy dans 10 établissements.

Deux ans plus tard, le robot cuisinier s’est sérieusement amélioré. Et c’est grâce à Miso Robotics (le fabricant de Flippy).

Miso Robotics est une société de robotique basée à Los Angeles. Sa mission autoproclamée est de « rendre les opérations de restauration plus sûres, plus faciles et plus conviviales« .

Le nouveau modèle, appelé Flippy 2, nécessite encore moins de main-d’œuvre pour fonctionner et il est conçu pour frire tout un assortiment d’aliments. Selon Miso, la « conception compacte et modulaire de Flippy 2 lui permet de s’adapter aux espaces de cuisine les plus étroits« .

White Castle prévoit maintenant d’amener Flippy 2 dans 100 autres établissements !

Mais White Castle n’est pas le seul restaurant à se tourner vers la robotique.

Buffalo Wild Wings teste actuellement un robot chef « Flippy 2 Wings », conçu pour les restaurants de poulet à gros volumes. Il comprend même un distributeur de produits réfrigérés.

Pendant ce temps, Chipotle teste le robot Miso pour préparer et assaisonner ses tortilla-chips avec du sel et du citron vert. Chipotle a  jugé que cette tâche prenait beaucoup de temps à ses employés.

Si vous êtes dans le secteur de la restauration, Flippy 2 peut être à vous pour environ 3 000 dollars par mois.

Vous avez bien lu. Flippy 2 est un robot qui se loue.

Flippy 2 fait partie d’une tendance croissante de l’industrie robotique qui va transformer la façon dont les tâches répétitives sont effectuées – dans les restaurants, les usines, les laboratoires et plus encore. Cette tendance s’appelle “la robotique comme service” ou « Robot-as-a-Service » (RaaS) en anglais.

Comment le robot en tant que service pourrait devenir un marché de 44 milliards de dollars

Les marchés des technologies reposant sur les services deviennent de plus en plus sophistiqués.

Il y a le Software-as-a-Service (SaaS), qui rend les entreprises plus évolutives et plus efficaces au niveau informatique. Il y a aussi le Manufacturing-as-a-Service (MaaS), qui modifie la façon dont les usines des entreprises fonctionnent et distribuent leurs produits.

Aujourd’hui, le secteur de la robotique évolue vers un marché de type RaaS (Robot-as-a-Service). Comme le SaaS et le MaaS, le RaaS est un secteur B2B qui aide les entreprises (petites et grandes) à rationaliser et à réduire leurs coûts d’exploitation.

C’est ce que nous appelons « faire plus avec moins ». Et ce sont les entreprises Next-Gen (celles qui innovent et prospèrent) qui y parviennent le mieux.

Flippy 2 est un parfait exemple de la façon dont les entreprises s’adaptent aux conditions actuelles du marché baissier en entrant dans le monde en plein essor de la quatrième révolution industrielle.

La location de robot

Au lieu d’acheter, d’installer et d’entretenir des robots, les entreprises peuvent désormais payer un abonnement pour louer un robot basé sur le cloud.

Ces « robots à louer » permettent aux entreprises de bénéficier de tous les avantages des robots sans les coûts élevés que représenterait leur achat.

De plus, le modèle commercial flexible présente des avantages majeurs. Selon Thomasnet (un fournisseur de services marketing pour les fabricants), les avantages du RaaS sont les suivants :

    • Un coût d’investissement nul, qui donne aux entreprises un retour sur investissement instantané.
    • La possibilité de retourner les robots ou de demander une nouvelle conception à la fin du contrat d’un an si la demande a changé pour l’entreprise.
    • Une tarification simple, sans frais ni coûts cachés.

La valeur globale du RaaS

Le marché mondial du RaaS était évalué à environ 14,5 milliards de dollars en 2021. Il devrait atteindre 44 milliards de dollars d’ici 2028.

Il s’agit d’une augmentation de 203% !

Marché du “Robot-as-a-Service »”

 

Comme vous le voyez, la taille du marché s’apprête à tripler.Mais qu’est-ce que cela implique concrètement ?

Qui utilise réellement le RaaS, à part White Castle, Buffalo Wild Wings et peut-être Chipotle ?

Eh bien, la vérité est que le RaaS est déjà utilisé dans plusieurs grandes industries.

Le RaaS est activement utilisé dans les usines, les entrepôts, les services de livraison, la sécurité et le nettoyage commercial.

Comment tirer parti de l’essor du marché de la robotique ?

Un marché potentiel de 44 milliards de dollars n’est pas quelque chose que j’ignorerais. D’autant plus qu’il s’agit d’un marché dans lequel les grandes chaînes de restaurants et d’autres entreprises investissent actuellement, malgré une inflation record et la menace d’une récession.

La technologie « Robot-as-a-Service » sera peut-être la clé qui permettra à ces entreprises de rester dans le jeu. Elle permet déjà de réduire les coûts d’exploitation et de rendre les processus plus efficaces.

Le revers de la médaille c’est que la robotisation va nécessiter des besoins accrus en électricité pour faire fonctionner les batteries.

Ce que les hommes pouvaient faire avec de l’énergie musculaire va désormais devoir être réalisé avec de l’énergie électrique.

Cet accroissement des besoins énergétiques est l’un des défis majeurs des nouvelles technologies comme la robotisation.

Selon moi, la hausse de l’approvisionnement en énergie va nécessairement passer par l’augmentation du nombre des centrales nucléaires.

D’ailleurs 57 nouvelles centrales nucléaires sont actuellement en construction dans le monde…

Ces centrales vont nécessiter à leur tour une source d’énergie : de l’uranium.

Avec mon éditeur français Tanguy Leroy, nous avons identifié 4 actions ultra-prometteuses pour tirer profit de ce que nous appelons la “Nouvelle Ruée vers l’Uranium« . Si vous souhaitez découvrir leurs noms vous pouvez cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Lettre Héritage Éditions​

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter financière Héritage Éditions !

Vous recevrez en cadeau le dossier « 3 actions à gros dividendes à avoir dans son portefeuille pour 2022 »

3-actions-gros-dividendes

Téléchargez le dossier gratuit

Téléchargez le dossier