[Paiement refusé] : votre argent a expiré

 

Nous sommes le 2 juin 2026.

Vous pensiez avoir payé vos courses quand le lecteur de carte bancaire affiche un message étonnant :

[Paiement refusé] Date d’expiration dépassée

 

Vous vous figez un instant avant de réaliser :Vous avez dépassé la date d’expiration de l’argent sur votre compte !

Vous aviez jusqu’à hier pour le dépenser.

Comme vous ne l’avez pas fait, votre argent a été supprimé de votre compte en banque…

Honteux, vous vous excusez auprès de la caissière et vous repartez en vous demandant comment vous allez bien pouvoir faire vos courses.

Ces quelques lignes vous paraissent absurdes ?

Peut-être pensez-vous que jamais nous n’aurons d’euros programmés pour disparaître après une certaine date.

Si c’est le cas, détrompez vous…

Car cette situation embarrassante pourrait bien vous arriver un jour… Et peut-être d’ici quelques années tout au plus !

Aussi fou que cela puisse paraître, les banques centrales du monde entier travaillent sur un projet de monnaie avec une date d’expiration.

Les différents projets de MNBC dans le monde (Source Digital Euro Association)

Pour être précis, ce sont les Monnaies Numériques Banque Centrales (MNBC) qui devraient avoir une date d’expiration.

(Vous savez, les fameuses “crypto-monnaies” centralisées des Banques Centrales…)

L’information nous vient du Fonds Monétaire International (FMI) lui-même, qui confirme que notre monnaie aura bientôt une durée de vie limitée.

Alors j’imagine quand me lisant, vous vous posez comme moi au moins deux questions :

  • Comment est-ce que ces monnaies vont fonctionner ?
  • Pourquoi créer une monnaie qui disparaît ?

Je ne voudrais pas paraître alarmiste, mais ce que j’ai trouvé en investiguant sur le sujet ne m’a pas rassuré :

Cecilia Skingsley, qui est aujourd’hui chargée du développement des MNBC à la banque des règlements internationaux, explique que les MNBC sont créées en prévision « d’un futur dans lequel le cash n’est plus accepté ».

(Ceux qui me lisent depuis longtemps savent à quel point la disparition du cash est dangereuse pour la liberté).

Et il y a plus préoccupant.

Voici ce que Bo Li, un cadre du FMI, expliquait à propos de ces monnaies numériques :

« Les MNBC peuvent permettre aux agences gouvernementales ainsi qu’au secteur privé de programmer la monnaie via des smart contrats permettant par exemple le paiement d’aides sociales comme des bons alimentaires.

La programmabilité de la MNBC permet de cibler précisément qui peut l’utiliser et comment. Cet argent pourrait par exemple être seulement dépensé pour des denrées alimentaires. »

Je me permets de traduire sans langue de bois :

Avec les MNBC, les autorités pourront décider qui achète quoi, quand il l’achète et jusqu’à quelle date il a le droit de se servir de son argent.

En tant que citoyen, je ne suis pas très rassuré de savoir qu’on confie autant de pouvoir dans les mains des gouvernements…

Mais en tant qu’investisseur, je suis encore plus inquiet.

Car le plus préoccupant n’est pas ce que font la Banque Centrale… C’est pourquoi elles le font.

Vers un retour des taux négatifs ?

Car après tout, pourquoi créer une monnaie avec une durée de vie limitée ?

Pour le comprendre, il faut faire un rapide retour en arrière.

Les Banques Centrales ont été traumatisées par la crise financière de 2008.

Rappelez-vous : elles avaient tout fait pour relancer l’économie à coup de taux d’intérêts 0 et en inondant les marchés de liquidité.

Pour être plus clair, la politique de la banque centrale consistait à faire perdre de la valeur à la monnaie en la rendant surabondante.

L’idée derrière étant que si les gens savent que la monnaie perd de la valeur, ils consommeront plus vite, ce qui devrait relancer l’économie.

Pour cela, elles créaient des quantités astronomiques de monnaie (c’est le fameux “Quantitative Easing” qu’on a connu ces dernières années).

Et d’une certaine manière, ça a fonctionné : le pouvoir d’achat des grandes monnaies a  bien chuté au cours des dernières années.

Le pouvoir d’achat d’un dollar n’a fait que chuter ces dernières années

 

Sauf que cette stratégie n’a pas suffi à relancer l’économie.Et surtout, les banques centrales ont très vite été confrontées au “mur” des 0% :

Elles ne pouvaient pas imposer des taux d’intérêts négatifs, car avec des taux négatifs vous perdez de l’argent en le laissant sur votre compte en banque.

Jusqu’ici il était facile de contourner ces taux négatifs en gardant son argent en liquide.

Mais avec l’arrivée des MNBC qui viendront remplacer le liquide, les banques centrales n’auront plus cette limite pour mener leurs politiques monétaires.

Elles pourront faire descendre les taux d’intérêt aussi bas qu’elles le souhaitent, même s’ils sont déjà négatifs.

Comment fuir cette folie ?

Avec les  nouvelles monnaies numériques, les banques centrales vont pouvoir aller plus loin encore pour faire perdre de la valeur à la monnaie.

Plutôt que de passer par les taux négatifs, elles pourront simplement dire “à partir de telle date, votre argent ne vaut plus rien”.

L’idée derrière est toujours la même : inciter les gens à consommer au plus vite.

En bref, avec leur politique, les autorités s’attaquent directement à votre épargne.

Je considère que ces changements sont très inquiétants.

Pour ma part, j’estime qu’il est impensable de rester là sans rien faire.

Heureusement, depuis la création du Bitcoin, nous ne sommes plus impuissants face à cette folie monétaire.

Pour la première fois, nous disposons d’outils révolutionnaires pour sortir du système monétaire traditionnel.

Car les crypto-monnaies sont nées de la promesse de faire l’inverse de l’euro et du dollar : créer des monnaies qui gagnent de la valeur au lieu d’en perdre.

Et quoi qu’en disent les médias, elles ont tenu leurs promesses :

Si l’on prend un peu de recul, on s’aperçoit que les grandes crypto-monnaies ont gagné beaucoup de valeur !

(Le Bitcoin vaut 17 fois plus qu’il y a 5 ans, et l’Ethereum 1 000 fois plus…).

Les crypto-monnaies sont donc un excellent moyen de protéger son épargne sur le long terme…

A condition de savoir lesquelles choisir.

Car même si le marché des cryptos retrouve des couleurs, avec les récents évènements qui ont secoué le marché, mieux vaut être prudent.

C’est pourquoi j’ai décidé de me tourner vers Ian King.

C’est un des experts les plus écoutés aux Etats-Unis sur le sujet depuis qu’il a été un des tous premiers à parler du Bitcoin.

Ses recommandations ont pour habitude d’exploser tous les standards habituels et sont suivies par des centaines de milliers de personnes.

Si vous aussi vous souhaitez découvrir les dernières recommandations de Ian, cliquez ici.

4 réponses

  1. Suite aux avertissements inquiétants (à juste titre) sur les monaies numériques des banques centrales, je ne peux m’empêcher malheureusement d’être sceptique par rapport à l’alternative libertaire de nos cryptos. Ne sera t’il pas très facile pour les gouvernements de tuer nos velléités de crytophile,? Par exemple à travers de la régulation, de l’interdiction ou tout simplement de l’imposition délirante sur les plus-values (après la flat tax, création de la « huge tax ») ?!! Cordialement.

    1. Bonjour Lionel et merci pour votre commentaire.
      Comme vous le mentionnez, les pouvoirs publics disposent effectivement de moyens pour lutter contre la diffusion des cryptomonnaies (MNBC, réglementation, fiscalité agressive).
      Mais il me semble important de rappeler que ces outils perdent en efficacité lorsque les utilisateurs crypto se tournent vers des outils décentralisés. Il est par exemple possible d’imposer une réglementation de type KYC sur des exchanges centralisés, alors que c’est impossible si les échanges de cryptomonnaies se font en pair à pair. L’efficacité des mesures prises par les gouvernements dépendra donc en partie de la volonté des utilisateurs crypto de s’y soumettre ou non, et d’utiliser des outils décentralisés ou non.
      Très belle journée et à bientôt.

  2. Bonjour j’ai vu votre article et je trouve totalement inadmissible que les gouvernements quels qu’ils soient puisse se permettre de voler parce que c’est bien cela du vol l’argent des personnes qui ont essayé de mettre de côté pour leur vieux jours ou pour leurs enfants
    inadmissible aussi que certains puissants mènent un train de vie de rois sur le dos n’est plus démunis
    Mais que faites-vous du respect que l’on doit accorder aux gens qui ont travaillé dur toute leur vie ???
    Je ne suis pas la seule et je suis dégoûtée de cet appât frénétique pour l’argent toujours au détriment des petits démunis
    Je n’aurai certainement pas de réponse si ce n’est pas grave je vous aurais quand même dit ma façon de penser

    1. Bonjour Madame,
      Merci pour votre commentaire, nous comprenons tout à fait votre colère.
      A défaut de pouvoir changer les choses, chez Héritages Editions, nous avons à coeur de relayer ces informations pour que nos lecteurs soient informés de la situation.
      Très belle journée et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Lettre Héritage Éditions​

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter financière Héritage Éditions !

Vous recevrez en cadeau le dossier « 3 actions à gros dividendes à avoir dans son portefeuille pour 2022 »

3-actions-gros-dividendes

Téléchargez le dossier gratuit

Téléchargez le dossier